Blue Flower

Index de l'article

 

Séances

 

 

Séances de respiration en antimaîtrise par la biorespiration


Les séances de respiration en antimaîtrise ont pour objectif de parfaire les connaissances en matière de respiration.
En effet trop de personnes, par excès de sédentarité, sont des insuffisants respiratoires. C’est pourquoi il est souhaitable d’acquérir les mécanismes favorables à une respiration satisfaisante en intensité.
Par ailleurs, la vie émotionnelle est liée à la capacité de respirer pleinement. Agir dans ce sens favorise la libération émotionnelle et l’accession à la pleine sérénité.
Un excès d’acidose génère des tensions douloureuses. En favorisant l’alcalinisation de l’organisme, la respiration en profondeur engendre l’évacuation de ces tensions en favorisant le relâchement complet.
Les séances de respiration en antimaîtrise génèrent une bonne hygiène respiratoire.

Programme

La respiration humaine : les mouvements respiratoires, le rythme respiratoire en fonction de l’âge. La respiration forcée : mécanisme de l’inspiration et de l’expiration. La capacité vitale respiratoire : air courant, air complémentaire, air de réserve, air résiduel.
Les circuits de la ventilation pulmonaire. Les échanges gazeux dans l’organisme. Respiration pulmonaire et cutanée. Le quotient respiratoire. Transport sanguin de l’oxygène et du dioxyde de carbone (gaz carbonique). La régulation du rythme respiratoire. L’hypothalamus, cerveau émotionnel : respiration et émotions. Respiration et tensions corporelles. La respiration en antimaîtrise. La dette d’oxygène. La première respiration aérienne du bébé. La libération du souffle.

Enseignement

La formation à la respiration en antimaîtrise est proposée sous forme :
- d’un enseignement pratique donné, selon la demande, à une heure convenue. Les séances ont lieu en groupe ou en individuel. Il est vivement conseillé d’apporter une tenue d’éducation physique (survêtement) pour effectuer les exercices prévus.
- d’un enseignement théorique proposé au cours d’un séminaire programmé en date et en heure.

Modalités de participation

Les séances de respiration en antimaîtrise sont entreprises facultativement, à la libre initiative des personnes.
L’enseignement pratique est réalisé par séance d’une heure de travail. La personne choisit elle-même le nombre de séances souhaitées.

 

 

Le massage tensionnel

 

L'impression de mal-être provient souvent d'un état de fatigue permanent. On ne sait plus alors comment s'y prendre pour sortir de cette situation qui apparaît comme une sorte d'emprisonnement.
Le repos, le sommeil, ne parviennent pas toujours à effacer cette perte d'efficacité. Alors on essaie diverses techniques vitales pour y parvenir.
La détoxination, le jeûne, permettent, en régénérant l'organisme, de retrouver une forme plus satisfaisante. Mais parfois le temps manque du fait des contraintes, des activités professionnelles ou autres, pour entreprendre un tel "nettoyage" qui nécessite d'être disponible durant de nombreux jours.
La biorespiration qui ne nécessite que quelques heures de travail parvient souvent à induire une sensation de mieux être salvatrice.
Cependant cette technique peut être utilement complétée par une autre: le massage tensionnel.
Ce massage est particulier. Il consiste à presser en rotation sur les divers points de l'organisme où s'accumulent des tensions corporelles. Ceux-ci sont douloureux au toucher. On détermine leurs diverses positions au cours du bilan de vitalité.
Parfois ces points sont spontanément douloureux. Cela veut dire que les tensions corporelles sont parvenues à un haut niveau d'intensité. Mais généralement la perception de la douleur ne se ressent qu'à la pression effectuée de façon plus ou moins intense selon les besoins d'investigation.
Ces tensions corporelles proviennent d'un excès d'acidité dans l'organisme. C'est pourquoi la première manière d'y remédier consiste à pratiquer une alimentation largement alcalinisante, composée abondamment de fruits et surtout de légumes (1).
La détoxination en évacuant une quantité importante d'acide favorise aussi la disparition de ces points de tension.
La biorespiration aboutit à une légère alcalinisation sanguine, elle favorise aussi la levée de ces tensions.
La meilleure pratique consiste à utiliser les différentes techniques en un temps rapproché. C'est ce que nous proposons dans nos stages de revitalisation.
Tout d'abord l'alimentation alcalinisante prise en compatibilités alimentaires, pour lâcher déjà une certaine quantité de tensions. Ensuite la biorespiration pour évacuer aussi ces tensions. Enfin le massage tensionnel pour compléter ce nettoyage tensionnel.
Ce n’est que lorsque ce travail a été convenablement effectué qu’il faut réduire son alimentation pour aller vers la détoxination par l’alimentation liquide et le jeûne.
Le massage tensionnel représente donc une technique efficace de revitalisation que chaque personne devrait avoir pratiquée pour mesurer ses possibilités.

L'objet du massage tensionnel est de favoriser l'évacuation des diverses tensions qui existent notamment au niveau musculaire. Ce massage particulier a donc pour objectif de procurer le bien-être en libérant la circulation énergétique à l'intérieur de l'organisme.

CONTENU

L'idée d'effectuer le massage tensionnel provient d'une synthèse : celle d'associer la technique respiratoire utilisée en biorespiration à la pratique de la pression sur des points de tensions répartis dans l'organisme. Cette association de moyens, efficaces pour la libération des tensions engendre un résultat efficient.
Le massage tensionnel représente une technique puissante de libération des tensions chroniques accumulées. Il permet de réussir par l'action du masseur, dans les situations où la biorespiration seule ne permet pas d'évacuer la totalité des tensions. Entrepris progressivement et préalablement à la biorespiration, il peut être un moyen doux de s'initier à celle-ci pour les personnes qui ont une attitude hésitante vis-à-vis de cette pratique respiratoire. Le massage tensionnel permet une prise de conscience de nos diverses potentialités sur différents plans: corporel, émotif, intellectuel, sexuel.

LA TECHNIQUE

C'est un travail sur la structure du corps réalisé particulièrement sur les zones de tensions, en concomitance avec la respiration de la biorespiration. La pression sur les points de tensions s'effectue principalement lors des temps d'expiration. Elle consiste en un ponçage constant de la zone investie par les extrémités des doigts. Cette pression enclenche des douleurs libératrices. Ce qui nécessite un contrat préalable d'acceptation entre le massé et le masseur.

Le massage tensionnel se pratique ainsi au cours d'un cycle qui permet d'agir sur les membres, le thorax, l'abdomen, le dos, le bassin, la nuque et la tête. Le nombre de séances utiles dépend de l'intensité des tensions ancrées dans l'organisme.

L'apparition de la douleur introduit le massé dans la phase active du travail, la dissipation de la souffrance liée à l'évacuation de la tension permet d'accéder à une relaxation subconsciente très profonde et régénératrice de l'énergie, favorisant un retour à la bonne santé.

Les personnes intéressées peuvent pratiquer le massage tensionnel au titre de leur développement personnel.

LE DEROULEMENT DUNE SEANCE

Le massage tensionnel intégrant la respiration continue, engendre dans la plupart des situations, comme la biorespiration, une sensation de refroidissement. Ce massage s'effectuera donc dans une atmosphère légèrement surchauffée. Il semble préférable de conserver une couverture à proximité du corps pour recouvrir les zones non affectées par le massage.

La lumière est réduite comme en séance de biorespiration. Compte tenu des décharges tensionnelles et parfois émotionnelles, le massage tensionnel est réalisé sur des matelas posés au sol, ce qui facilite certaines décharges, comme celle de la colère, par exemple.
Le massage tensionel est entrepris généralement après quelques séances de biorespiration, mais il peut-être entrepris indépendamment de cette technique.


Il est préférable de ne pas "travailler" le massé au-delà d'une certaine limite estimée par le masseur. On peut reproduire ces séances de massage à intervalle de 24 heures jusqu'à complète libération des tensions.
Le massage tensionnel s'achève par une relaxation subconsciente profonde où le masseur demeure à proximité, comme pour assurer une sécurité supplémentaire au massé. Il demeure à son écoute. En effet, en fin de relaxation, le massé éprouve le besoin de verbaliser ce qu'il a vécu. De nombreuses explications sont alors apportées par le conducteur du massage. Parfois ces informations peuvent déboucher sur la programmation d'une séance de bioanalyse ultérieure.

PROGRAMMATION

Les séances ont lieu sur rendez-vous, individuellement. Ces massages sont réalisés toute l'année au Centre Nature et Vie à Lorient et lors des week-ends d'entretien à Paris.



(1) : lire l’ouvrage : « les 5 clés de la revitalisation de l’organisme », en vente à la librairie du Centre Nature et Vie ou sur le site : https://www.nature-et-vie.fr/librairie

 

 

Bioanalyse : Activité mentale et détoxination

 

La vie cellulaire normale engendre des déchets: ceux de l'utilisation des nutriments obtenus après digestion. La toxémie cellulaire est constante, et il n'y a pas lieu de sen inquiéter.
Cependant lorsque cette toxémie cellulaire surpasse notre tolérance toxinique, la maladie apparaît. Son objet est de contribuer à évacuer les toxines excessives.
La maladie est une détoxination vitale enclenchée par le subconscient pour nous éviter de périr. Cette détoxination est vive en situation de crise aiguë. L'énergie vitale dont dispose l'organisme est alors utilisée prioritairement pour l'élimination toxinique.
Lorsque nous nous reposons physiquement ou intellectuellement nous économisons et créons de l'énergie vitale. Nous renforçons notre vitalité.
Au contraire une dépense excessive d'énergie vitale nous amènera à une situation sous énergétique appelée : énervation. Dans cet état les forces quittent la fonction musculaire : nous nous sentons lourd et fatigué. Le moindre mouvement devient difficile à exécuter. Si l'énergie vitale diminue encore davantage, la fonction sensorielle peut être affectée : la vue se trouble, l'audition se perturbe, le toucher est malhabile (1).
Dans une situation d'énergie vitale encore plus réduite, c'est la fonction digestive qui peut être touchée, la constipation s'installe, parfois les digestions deviennent de plus en plus lourdes et prolongées.
Il est évident que le problème à résoudre en urgence est celui de la récupération de l'énergie vitale, moteur de toute vie dans l'organisme.
Naturellement le repos tant physique, qu'intellectuel vient alors spontanément à l'esprit de chacun. Par ailleurs il existe de nombreuses techniques de relaxation qui permettent également d'accroître cette énergie.
Mais un moyen inattendu, méconnu, est l'utilisation du repos physiologique obtenu en réduisant les apports alimentaires pour descendre vers l'état de jeûne.
Dans cette situation, l'organisme économise toute l'énergie vitale qui est affectée au processus digestif.
Or cette énergie représente un pourcentage important de la masse énergétique utilisée journellement pour exister.
Se détoxiner, c'est aussi effectuer une récupération énergétique salvatrice.
Les jeûneurs sont habitués à vivre cette récupération énergétique. C'est elle qui régénère l'organisme. Le seul fait de s'alimenter en compatibilités alimentaires favorise déjà la récupération énergétique.
Or, au cours des nombreuses expériences de détoxination on observe que tous ne récupéraient pas similairement leur énergie vitale.
Ainsi les jeûnes se passaient-ils différemment d'une personne à l'autre sur le plan de la création de l'énergie.
Après de nombreuses années d'expérimentation on pense que ces différences dans la récupération de l'énergie vitale proviennent de l'activité mentale propre à chaque personne.
Si le mental est serein, positif, débarassé de problèmes majeurs, l'énergie reviendra très vite; Si la situation mentale est inverse, les effets du jeûne seront réduits, parfois annulés.
On comprendra dès lors l'importance de l'activité mentale pour favoriser ou réduire l'action de la détoxination.
Dans de nombreuses situations, l'énergie vitale récupérée au cours des repos physique, intellectuel, sensoriel et physiologique (jeûne), est ainsi gaspillée inutilement dans une activité mentale destructrice.
C'est pourquoi lors du bilan de vitalité, effectué à l'entrée du séjour ou lors d'une consultation, il est nécessaire que, parallèlement à l'évaluation de l'action organique et du niveau de toxémie, on commence la recherche des tensions corporelles et des blocages émotionnels.
Il apparaît primordial de commencer à travailler à l'évacuation des tensions corporelles et des blocages émotionnels avant que d'entreprendre la régression alimentaire par paliers qui conduira par la détoxination à la réduction du niveau toxémique et à la régénération de l'organisme.
Remarquons qu'il n'est pas nécessaire de ressentir des troubles physiques pour entreprendre un tel travail. Toute personne soucieuse de sa vitalité, devrait bien avant que n'apparaissent les symptômes appelés maladie, procéder à l'évacuation des toxines, puis si nécessaire, à l'évacuation de ces tensions et blocages. Cela est aussi nécessaire que la cure annuelle de détoxination, préventive, pour maintenir le niveau toxémique à une hauteur tolérable.
Naturellement ces "nettoyages" devraient également se compléter par une recherche sur les causes qui engendrent ces tensions, blocages ou toxémie.
Les techniques vitales utilisées sont:
- la biorespiration et le massage tensionnel pour la réduction des tensions et des blocages,
- la détoxination par le jeûne pour rabaisser le niveau toxémique,
- la bioanalyse pour modifier les programmes mentaux néfastes.
De nombreux textes, articles, ouvrages, cassettes, tableaux etc... renseignent sur ces différentes pratiques. Des stages, des séjours, des cours de formation existent pour réaliser cet enseignement de la santé naturelle.
Il est possible de dialoguer également avec toute personne qui se sentirait dans l'interrogation par rapport à un aspect quelconque de sa vitalité. Toute demande sera examinée avec la plus grande attention et pourrait être le départ vers un processus de régénération et de développement personnel.

(1) Lire le livre « L’hygiène vitale » de Désiré Mérien, en vente à la librairie du Centre Nature et Vie, 8 impasse des roitelets, 56270 Ploemeur ou sur le site : https://www.nature-et-vie.fr/librairie

 

 

Séances sur la gestion du stress


La gestion du stress a pour objectif de faire le point sur la manière dont une personne perçoit son stress. Elle met en oeuvre des recherches pour son évaluation et débouche sur l’utilisation de moyens pour réduire les résultantes des situations agressives.


Programme

Définition du stress: les agents stressants. Nomenclature des stresseurs:
- les pertes de personnes, buts,
- la relation négative,
- la solitude et l'isolement,
- les programmations négatives.
La réduction des états de stress:
- émotions, épuisement et dépression,
- les décharges provoquées,
- le système d'attachement.
Les scénarios de vie:
- définition du scénario d'origine,
- les scénarios d'adulte,
- les issues dramatiques de scénarios,
- reprogrammation des scénarios
Réussissez vos communications :

Enseignement

La formation à la gestion du stress est proposée sous forme
- d'un enseignement pratique donné, selon la demande, à une heure convenue. Les séances ont lieu en individuel. Il est vivement conseillé d'apporter une tenue d'éducation physique (survêtement) pour effectuer les exercices prévus.
- d'un enseignement théorique proposé au cours d'un séminaire programmé en date et en heure.

Modalités de participation

Les séances de gestion du stress sont entreprises facultativement, à la libre initiative des
personnes.
L'enseignement pratique est réalisé par séance d'une heure de travail. La personne choisit
elle-même le nombre de séances souhaitées.